Publié le 1 novembre 2019

Paris Games Week 2019 : « Jeu Zemidjan » et DASCO Sarl font honneur au Bénin

Auréolés du 1er prix Hackathon Bénin Game JAM 2019 et finaliste de l’Afric’up Tunisie 2019, le « Jeu Zemidjan » et le studio de développement Dasco se lancent à la conquête du monde, à la 10e édition de la Paris Games Week, salon français dédié aux jeux vidéo, qui s’est ouvert depuis mercredi en France.

Pendant les 5 jours que va durer l’événement, le « Jeu Zemidjan » va tenter de séduire un public international. Mais, ce jeu vidéo made in Bénin n’est pas seul représentant africain à la Paris Games Week. Treize autres studios issus de 8 pays africains présentent 19 créations dans un espace d’environ 108 m2 appelé Africa Corner.

C’est la 2e année consécutive que les productions africaines s’invitent à cet événement et la première fois pour le Bénin.

« Jeu Zemidjan », une immersion dans l’univers des taximotos au Bénin

Conçu pour mobile, ce jeu vidéo raconte la vie d’un jeune béninois qui grâce à son taximoto améliore ses revenus. Le « Jeu Zemidjan » embarque le joueur dans l’univers de ces conducteurs en chemises jaunes. Il doit surtout faire preuve d’intelligence pour évoluer dans le jeu.

Le zemidjan ou taximoto est un moyen de transport très prisé au Bénin. Zemidjan est un mot Fon, une langue du sud du Bénin qui signifie « emmène-moi vite » ou « prends-moi brusquement ». Ce moyen de transport permet de se déplacer rapidement et constitue une vraie alternative aux taxis traditionnels.

DASCO SARL : un studio naissant, mais ambitieux

Créé en 2019 par le jeune béninois Hermann Assevi, DASCO SARL est une société qui fournit des services de communication digitale & e-business, de Développement Web, de Création & Design, et d’impression numérique. Elle est basée à Cadjehoun, à Cotonou. La société présente des solutions numériques telles que: SecoursInter.com et des jeux vidéo comme Zemidjan et AfricaPuzzle.

« L’industrie du jeu vidéo n’est pas développée en Afrique. Mais, l’Afrique est entrain de rattraper son retard sur le plan de la création des jeux. Le Bénin commence aussi à s’afficher sur le plan africain et mondial. Nous manquons encore de compétences techniques dans le domaine. À la Paris Games Week, notre objectif c’est d’entrer en contact avec les spécialistes, maisons de développement et d’édition comme Ubisoft. Il s’agira ensuite de leur présenter le jeu et de bénéficier de leur compétence et savoir-faire », explique M. Hermann Assevi.

La Paris Games Week, plus communément appelée « PGW », est un salon français dédié aux jeux vidéo et à ses produits dérivés. Cet événement international s’achève le 03 novembre prochain.

Jacob Djossou

Vote: 0 Moyenne: 0


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

AFRIBD & AFRIGAMES

Les coups de l’ennemi

Lire gratuitement

La victime qui n’existe pas

Lire gratuitement

229 Basket (Chap II)

Lire gratuitement