Publié le 18 novembre 2019

Ces 10 gamers qui défendront le Bénin au FEJA 2019 à Abidjan

Dix gamers défendront le Bénin à la 3e édition du Festival de l’Électronique et du Jeu vidéo d’Abidjan (FEJA), prévue du 22 au 24 novembre prochain. Voici un aperçu de leurs parcours et palmarès.

Ils sont tous membres de AfriGamers, l’une des plus grandes communautés geeks du Bénin. Certains parmi eux ont un parcours assez flatteur, d’autres ont déjà marqué de leurs empreintes cet événement lors des éditions précédentes.

Médard Djékété alias basilisk ou PJ

Médard Djékété est l’un des cofondateurs de AfriGamers. C’est un touche-à-tout, mais ses jeux de prédilections sont les jeux de combats et FIFA. Il a remporté le tournoi semi-professionnel de Street Fighter 5 au FEJA 2018. Cette année, il compte rafler d’autres médailles d’or. Médard Djékété est le coach de David Jorel, un redoutable joueur de Street Figther.

David Jorel Gnonhoue alias Bakenono

David Jorel est l’un des meilleurs joueurs de Street fighter 5 au Bénin. Polyvalent, il touche à tout comme son sensei, mais excelle dans les jeux de combats. Il a remporté le tournoi semi-pro de Tekken 7 au FEJA 2018. Sur Street Fighter 5, il a également réussi l’exploit d’éliminer l’ivoirien Retroman, le 4e meilleur Africain au FEJA 2018. C’est un gamer sur qui il faut compter pour cette édition.

Steve Gomez alias Kasse-cœur

Steve a cette manie de briser le cœur de ses adversaires, d’où son surnom de Kasse-coeur. Aussi redoutable que Jorel, Steve Gomez a fait une très belle prestation au tournoi Tekken 7 au FEJA 2018, mais s’est fait éliminer en 8e de finale.

Nobel Koty alias Nobel

Dans les jeux de combat, ses combos dévastateurs et sa rapidité d’exécution font de Nobel un joueur d’exception. Son palmarès au plan national est assez impressionnant. Cette année, il participera pour la première fois au FEJA. La « bête de combat » aura donc l’opportunité de se frotter à des joueurs aussi dangereux que lui.

Rachad Lanikpekoun alias TigerClaw

TigerClaw fait partie des gamers qui ont popularisé le jeu Street Fighter au Bénin. Il met son expérience au service de la communauté. Par ailleurs, il est un bon joueur de League of Legends, Apex et Monster hunter. Il espère s’offrir une médaille au FEJA 3.

Chahid Latoundji alias Chahid

Médecin de profession, Chahid est un joueur de Street Fighter 5 et Tekken 7. Il est longtemps resté dans l’ombre et compte se révéler au FEJA 2019.

Régis Yeyi alias Majespic

Majespic est un talent brut sorti de l’écurie d’Afrigamers. Bourré de talent, il s’est révélé au FEJA 2018. Il a livré une prestation de haute volée sur Street Fighter en 8e de finale face à Marc Master, numéro 1 ivoirien. Majespic est également un très bon joueur de Mortal kombat et de League of Legends.

Malkier

Cofondateur de AfriGamers, Malkier est l’âme de cette communauté de gamers. Excellent joueur de Street Fighter, sa force réside dans ses combos et sa vitesse d’exécution. Polyvalent, il excelle également dans d’autres jeux de combats comme Naruto Storm 4 et Mortal kombat.

Cardini Houeto alias Tigre-rieur490

Intraitable su FIFA, Tigre-rieur fait partie de l’élite au Bénin. Au FEJA 3, il tentera de décrocher une médaille pour passer un cap.

Enfin, le contingent béninois comptera également dans rangs Conrad Aho alias Shadow guest. Excellent joueur de FIFA et PES, il a participé à de nombreux tournois locaux et fait partie des meilleurs au Bénin.

Créé en 2012, AfriGamers s’intéresse principalement aux jeux de combat et aux jeux sportifs. Cette communauté a remporté 3 médailles d’or au FEJA en 2018.

Dix pays africains dont le Bénin sont invités au FEJA 3 qui verra les gamers s’affronter sur des jeux tels que PES, FIFA, Street Figther, Tekken, Naruto, Dragon Ball Z, Clash Royal et Candy Crush.

Cette 3e édition se déroulera du 22 au 24 novembre et rassemblera également des acteurs de l’industrie du jeu vidéo. Le FEJA est une initiative de Paradise Game, un pionnier de l’E-sport en Afrique, dont l’objectif est de vulgariser le jeu vidéo.

Jacob Djossou

 

Vote: 6 Moyenne: 4


3 commentaires

  1. Très très intéressant je ne savais pas que nous avons des gamers ici au Bénin.
    Bonne chance à vous et faites nous honneur, ramenez les médailles et trophées.
    Que les mannes de nos ancêtres vous assistent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

AFRIBD & AFRIGAMES

Les coups de l’ennemi

Lire gratuitement

La victime qui n’existe pas

Lire gratuitement

229 Basket (Chap II)

Lire gratuitement