Publié le 23 février 2020

A la découverte de Screwdriver Madness, vainqueur de la Global Game Jam à Dakar

Conçu par une équipe de 5 jeunes sénégalais, Screwdriver Madness est un jeu de plates-formes 3D qui a séduit le jury lors de la Global Game Jam (GGJ), une compétition-éclaire de conception d’un jeu vidéo, qui s’est tenue début février à Dakar (Sénégal).

Screwdriver Madness est un jeu dans lequel le joueur guide un tournevis à travers une usine de fabrication de jouets. Le but, c’est de ramasser des vis éparpillés dans les niveaux pour reconstruire un robot.

Le joueur doit donc parcourir la dangereuse usine de ce jeu de plates-formes en forme de donjon. Pour se déplacer, il peut utiliser les touches du clavier : W, A, S, D ou les touches directionnelles. La barre d’espace sert quant à elle à sauter. On peut également utiliser une manette de jeu : PlayStation ou Xbox.

Le thème de la Global Game Jam était « réparer », « alors la première chose qui m’est venu à l’esprit est un tournevis et avec un peu de temps et de réflexion, je me suis dis que le but du jeu serait de contrôler un tournevis et de ramasser des pièces tout en évitant des pièges pour reconstruire un robot », raconte Yannick Engozo’o, artiste 3D, programmeur et chef de l’équipe.

Simple et amusant, Screwdriver Madness s’est emparé de la première place à la GGJ. Parmi tous les jeux présentés lors de la compétition, Screwdriver Madness était le seul jeu en 3D et jouable avec une manette. Ces deux points ont certainement séduit le jury.

Quelle suite donner au projet ? « Rien n’est sûr pour le moment. Personnellement, j’ai envie de continuer le développement du jeu et je réfléchis à comment je pourrais m’organiser pour pouvoir continuer », affirme Yannick Engozo’o.

« La Global Game Jam m’a permis de travailler sur mon tout premier prototype de jeu dans un environnement de Game studio indépendant et c’était une expérience inoubliable pour moi », se réjouit-il.

Les concepteurs de Screwdriver Madness

– Paoumar (artiste 2D et 3D)

– Mzerbo (programmeur)

– Nzale (programmeur)

– Alioubop (programmeur)

– Yannick (artiste 3D, programmeur)

Jacob Djossou

 

 

Vote: 2 Moyenne: 5


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

AFRIBD & AFRIGAMES

Les coups de l’ennemi

Lire gratuitement

La victime qui n’existe pas

Lire gratuitement

229 Basket (Chap II)

Lire gratuitement